FANDOM


Description de l'objet

Fists of the heavens by krysdecker-da27knc

Avant de devenir le pire ennemi des Argeh'niens et des autres Divins, Kyn'tar était un membre du Panthéon, et par conséquent, il était loué et adoré. Lors des guerres survenues dans les Premiers Âges, tout comme Diba'ïla, il aurait pris part aux combats. Il était armé d'une arme de poing redoutable, irradiant de puissance, qui serait nommée «Poing du Paradis». Mais après sa descente aux enfers et le début de ses coups bas, la légende fut réécrite. Et désormais, cette arme est considérée comme une relique maudite; néanmoins, certains la chercheraient encore dans les profondeurs d'Azeroth.

Le prix de l'objet n'a jamais été estimé.

Effet(s) connu(s)

  • Prérequis :
    • Être d'alignement négatif.
    • Être reconnu par Kyn'tar.
  • Lorsqu'un coup est porté avec le Poing, c'est l'âme de la victime qui est atteinte. [La cible du joueur effectue comme jet de défense un jet de Sagesse. Si le jet est un échec, la cible subit un malus de -5 Sagesse pour le reste du combat en plus du -1 HP. Effet cumulable autant de fois qu'il y'a de coups portés.]
  • Les murmures du Cinquième résonnent à vôtre oreille. [Tant que l'arme est portée ou utilisée, le porteur subit un malus de -10 Sagesse. Pour se débarrasser de l'arme, il doit faire un jet de Sagesse sans bonus et obtenir un résultat compris entre 91 et 100. Dans le cas contraire, la volonté du personnage n'est pas suffisante pour jeter l'arme.]
  • Paradis déchiré : Libérez la frustration de Kyn'tar, et déchaînez sa colère contre vos ennemis. [La technique permet de cibler tous les joueurs adverses. Elle fonctionne comme un sortilège de contrôle mental sur ceux dont le jet de défense (Sagesse) sera inférieur à 30. Dans ce cas, ils attaquent leur allié le plus proche et subissent un malus de -15 Sagesse jusque la fin du combat. Les autres ne subissent qu'un malus de -5. Utilisation unique en combat.]

Détenteur actuel

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .