FANDOM


Il faisait froid, le vent cinglait puissamment dans ses cheveux d'ébène, alors qu'il recouvrait sans cesse ses épaules de la fourrure de sa cape, d'un mouvement de poignet. Il frissonnait malgré l'épaisseur du voile de chanvre qui couvrait son dos, et avançait lentement, se penchant en avant pour lutter contre les rafales glaciales qui galopaient entre les arbres centenaires des Grisonnes.

Il finit par atteindre le Gîte, où il avait prévu de se rendre, comme promis à sa Mère, quelques années auparavant. Sans savoir pourquoi, il était émerveillé par ce bâtiment, qui semblait entouré d'un voile d'histoires et de mystères en tout genre, et cela le fascinait. Il rêvait d’apercevoir ces murs depuis longtemps, tant les contes que lui racontait sa Mère, les soirs d'Hiver, avaient bercés son enfance. Elle était venue, de longues et longues années en avant, bien avant la naissance du jeune Héritier, et avait gardé son souvenir de l'endroit dans un carnet à la couverture de cuir. Souvenir tout aussi merveilleux que celui de la région où se situait le Gîte. Les Grisonnes. Terres de paix, de sérénité. Les tableaux qu'avait peint sa Mère trônaient dans la Grande Salle de la forteresse, et Shalimar avait passé des journées entières à les contempler. Tant et si bien qu'il s'était mis en tête de s'y rendre une fois adulte. Et c'est ce qu'il fit.

Alors qu'il gardait ses prunelles de saphir rivées en direction du Gîte et de ses toits d'ardoise, une voix retentit à ses oreilles. Une voix claire, cristalline, comme tout droit sorti de ces rêves qu'il faisait petit. D'abord, il ne la releva pas, mais quand elle retentit une seconde fois, il secoua la tête pour sortir de sa torpeur et se retourna en jetant un regard par-delà son épaule. La vision qu'il eut le figea instantanément.

Devant lui, à quelques pas, se tenait une Elfe, parée d'un long drapé vermillon, un chaperon de la même teinte, et une armure de cuir sombre, qui protégeait son corps du froid de la nuit. Elle gardait ses paupières d'émeraude rivées en direction du jeune Homme, clignant parfois de ses paupières de céladon, alors que des mots s'échappaient de ses lèvres mauves et charnues. Dans ses bras, une série de plante, qu'elle venait vraisemblablement de ramasser. Sur son avant-bras droit, un aigle était tatoué, aux ailes déployées, majestueux et étonnant de réalisme. Shalimar n'en revenait pas. Lui, qui avait toujours vécu enfermé entre quatre murs de roche, réalisait les promesses qu'il s'était faite des années en arrière. Il était au Grisonnes, et il rencontrait une Elfe, en chair et en os. Que lui fallait-il de plus ? Il s'inclina profondément, et inspira longuement, avant d'entamer une courte discussion avec l'être noble qui se tenait face à lui.

Il ne s'en rendit pas compte sur le moment, mais cette rencontre avait changé sa vie à tout jamais.


Chapitre précédent / Chapitre suivant

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .