FANDOM


Wallhaven-206034

Dans l'histoire de l'Empire, certains individus se sont montrés si pieux et ont accomplis de tels actes de Foi qu'ils se sont vus bénéficier de Dons accordés par les Divins eux-même. Que ce soit sous une forme physique ou psychique, ces cadeaux divins peuvent revêtir de nombreuses formes. Néanmoins, le karma étant ce qu'il est, chaque Don se voit doublée par une Malédiction toute aussi importante...

L'Esprit de Daragh

Le Troisième Œil de Demiä'hana

Demiä'hana; Aînée du Triumvirat Divin, elle est la protectrice des âmes défuntes et la Gardienne des portes du Panthéon Blanc. Son animal-totem étant le corbeau, il est alors logique que son Don soit également en rapport avec cet animal de mauvais augure.

Le Don de la Première consiste à permettre à celui qui le reçoit de posséder un "Troisième Œil" -au sens métaphorique du terme-; ainsi, il devient capable de discerner le visible de l'invisible, comprendre les illusions et plus globalement, voir ce qui ne peut être vu. Mais survient alors sa malédiction... Sa peau prend un teint blafard, il devient asocial et développe une fascination pour les cimetières et autres lieux mortuaires; également, ses nuits se remplissent de cauchemars plus insoutenables les uns que les autres, et sa résistance mentale chute drastiquement.

Aucune personne à ce jour n'est connue pour avoir reçu le Don de la Première, qui attend vraisemblablement la bonne personne; et ce jour pourrait ne jamais arriver, maintenant que les Neuf se sont désagrégés.

Le Taureau de Vagrim

La Grâce de Diba'ïla

Le Serpent de Kyn'tar

L'Écorce de Ma'ra

Ma'ra étant la Mère-Nature, il est évident que son Don sera lui aussi en relation avec la Terre-mère. On raconte que le bénéficiaire du Don de Ma'ra se verra octroyer la capacité de renforcer son épiderme jusqu'à le faire se transformer en écorce la plus dure, et ainsi se prémunir de tous les maux physiques qui pourraient lui être infligés.

Néanmoins, ce Don possède un coût conséquent. Celui qui recevrait la bénédiction de la Sixième se verrait alors obligé de tremper, chaque jour, dans le bassin de Ma'ra pendant plusieurs heures; également, son Don le rongerait petit à petit et il finirait par voir son épiderme se transformer totalement et définitivement en écorce, devenant alors un homme-tronc, au sens propre du terme.

Il n'est dit nulle part si quelqu'un a jamais reçu ce Don, mais si tel est le cas, aucun homme mortel n'en a entendu parler, ce qui laisse à penser qu'aucun fervent de la Sixième n'a encore profité de ses bienfaits.

La Sagesse d'Ak'ato

Les Ailes de Cath'bad

Cath'bad, le huitième est comme son nom l'indique si bien, le huitième des neuf Divins du Panthéon Argeh'nien. Père des messagers et maître du vent et des faucons, on associe souvent au Huitième les périodes de forts vents ou même de tempêtes, les Argeh'niens y voyant alors un symbole de sa colère exprimée par le biais de la Nature.

De toute l'histoire Argeh'nienne, Cath'bad n'a accordé son attention et son Don qu'à une seule et unique personne, bien que les circonstances qui ont permis l'acquisition de ce Don restent très obscures et connues d'une toute petite poignée de personnes.

C'est alors Ryna Seifer qui a reçu le fameux Don, gagnant alors deux paire d'ailes qui ont fait d'elle la Matriarche des «Valkyries». Néanmoins, cette nouvelle capacité physique -elle est maintenant capable de voler- l'empêche de rester plus de quelques heures sur la terre ferme, obligeant la jeune femme à être perpétuellement dans les airs. Rester trop longtemps au sol l'affaiblira, dans un premier temps et si la durée de son "séjour terrestre" se révèle être trop long, elle perdrait totalement et définitivement l'usage de ses ailes.

La Pérennité de Drom

Drom, le neuvième est bien surnommé le «Bienheureux» pour une raison, et la voilà : régissant les moissons, faisant tonner les orages qui apportent les pluies nécessaires aux cultures, chassant les nuages pour apporter le soleil les temps de grand froid, il rend les gens du petit peuple et en particulier les cultivateurs heureux. Malgré sa place mineure dans le Panthéon Divin, il n'en est pas moins l'un des Divins les plus importants dans la culture Argeh'nienne. Immortel du fait de son statut de divinité, l'immortalité lui est néanmoins souvent associée à cause des actions qu'il observe et qui permettent au peuple Argeh'nien de vivre depuis plusieurs siècles.

Ainsi, le Don du Neuvième s'exprime par une longévité incroyablement élevée. Le sujet du Don pourrait traverser les âges sans jamais réellement vieillir et sans jamais mourir. Mais c'est là qu'intervient la malédiction du Don; celui qui bénéficie de ce Don devra traverser les âges seul. En effet, si lui devient "immortel", ses proches ne le sont en aucun cas et il est alors condamné à voir partir les uns après les autres les êtres qui lui sont chers.

Aussi, on raconte que celui qui bénéficie de la «Pérennité de Drom» se voit accablé d'une maladie inexplicable qui le rend lentement aveugle; certains y voient là un désir du Neuvième d'alléger un peu la malédiction, empêchant alors à l'immortel de ne plus voir -au sens propre- les êtres aimés mourir... Un prix fort à payer pour vivre à jamais.

Selon les rumeurs véhiculées depuis des décennies, ce Don aurait été accordé à Shalimar Hemswôr'th avant que celui-ci ne vienne à finalement mourir. D'aucuns arguent que son action, détruisant au passage l'entièreté de l'Empire Argeh'nien, n'était qu'une façon de se libérer de de Don devenu son fardeau...

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .